coursesAprès avoir expliqué les informations à rechercher sur l’emballage, ainsi que celles qui y sont cachées, je vous ai donné une liste de 4 questions à vous poser pour déterminer quels articles acheter. Bien entendu, lorsque vous faites vos courses alimentaires, vous n’avez pas systématiquement le temps de chercher, de comparer et donc de bien choisir. Cela va se faire progressivement, en fonction des savoirs que vous aller acquérir.

Choisir 5 articles par semaine de votre liste de courses alimentaires

En effet, les produits que l’on achète sur une année, voir d’une semaine sur l’autre, sont assez redondants. Vous pouvez donc chaque semaine prendre 5 articles pour lesquels vous allez pendre le temps de comparer. Une fois qu’un produit est déterminé, lorsque vous l’aurez dans votre liste de courses alimentaires, vous saurez lequel prendre et vous n’en changerez plus. La seule difficulté est donc de ne pas se laisser avoir avec le marketing des grandes surfaces et leur super-promo. Semaine après semaine, si vous vous tenez à choisir 5 produits, votre liste deviendra de plus en plus saine.

Un investissement en temps au début, largement regagné ensuite

J’ai appliqué ce principe de choisir 5 articles lorsque j’ai commencé mon changement d’alimentation.  Regarder les étiquettes, comparer les produits m’a fait perdre un peu de temps chaque semaine pendant environs 3 mois. Mais ce temps est largement regagné aujourd’hui. Lorsque je fais mes courses alimentaires, je sais quoi acheter et je suis donc très efficient.  Lorsqu’aujourdhui nous achetons des choses inhabituelles, je reprends cette méthode pour choisir quel paquet prendre.  A noter qu’il faut particulièrement comparé les produits réputés mauvais pour la santé. Par exemple, les ingrédients d’un paquet de chips devrait être pomme de terre, huile et sel. Les colorants, conservateurs, sucres n’ont pas à trouver leur place. Ce n’est pas parce que nous savons que le produit est mauvais pour la santé, qu’il ne faut pas ne pas avoir la démarche de choisir le moins mauvais.

Votre parcours va se limiter à quelques rayons

En appliquant cette méthode, vous gagnez du temps car vous ne vous égarez plus. Vos achats vont se concentrer sur un petit nombre de rayons, généralement là où l’on trouve les produits les moins préparés. Par exemple aujourd’hui, je me rends :

  • Au rayon bio ou je trouve la majorité de mes produits emballés.
  • Je file ensuite lorsque j’en ai besoin au rayon lessive ou j’achète mon savon de Marseille
  • Puis en épicerie pour le vinaigre blanc[Lien à Venir][Vinaigre blanc].
  • Enfin à la poissonnerie, fromagerie, au primeur et à la boucherie. Parfois à la charcuterie.
  • Et hop mes courses alimentaires sont finies.

Une marque qui fait un bon produit ne fait pas que des bons produits

Attention de ne pas se laisser avoir, ce n’est pas parce qu’une marque est excellente pour un produit qu’elle l’est pour chacun de ses produits. Vous constaterez rapidement que d’un produit à l’autre, la qualité peut étrangement varier.

Et la variété dans tout cela ?

J’entends déjà dire : ‘Mais alors, je mange toujours la même chose ?’ Bien évidemment non, mais l’objectif est d’acheter les aliments le plus brut possible pour les cuisiner ensuite. Vous ne mangerez donc la même chose que si vous cuisinez la même chose. Avec internet, aujourd’hui, c’est facile de cuisiner. Nul besoin d’être un chef pour bien cuisiner à la maison. Avec un four, une batterie de poêle casserole en inox Pourquoi investir dans une batterie de Cuisine en Inox. quelques couteaux et vous ferez vite des merveilles.

Une méthode qui a ses limites

Néanmoins, on s’aperçoit vite de la limite de cette méthode qui nous permets de choisir entre deux produits de la même catégorie, lequel choisir mais qui ne nous parle pas vraiment des aliments qu’il est préférable de consommer ni dans quelle proportion. Nous n’avons pas parlé de viande rouge ou de viande blanche, des différents sucres, des différentes huiles, de la différence entre graisse animal et végétale, de la place du poisson dans notre alimentation…Etc. Ces différents éléments seront naturellement abordés progressivement mais si vous partez de zéro, appliquez ces quelques conseils ne peut qu’améliorer les choses.

Et le prix dans tout cela ?

Effectivement je n’en ai pas parlé parce que cela ne rentre pas dans mon processus de choix d’un produit. En gros mon raisonnement est simple, je ne vais pas acheter de la merde parce que c’est moins cher. Donc je choisis le produit à acheter et ensuite je regarde le prix, soit il est acceptable par rapport à ce que je souhaite mettre et je le prends. Soit ce n’est pas acceptable et je ne le prends pas. Bien évidemment, si vous êtes habituée à manger des conserves à un 1 € pièce pour deux repas, alors cela risque d’augmenter votre panier moyen. Mais, lorsque vous en avez la possibilité, il s’agit là de choisir vos priorités et de vous y tenir. Par ailleurs nous verrons par la suite que votre panier alimentaire moyen va augmenter, mais que vous aller reg.agner beaucoup sur les produits d’hygiène et produits ménagers [Lien à Venir][Économiser pour mieux manger].

 

Les idées à retenir :

  • Choisissez les produits qui contiennent le moins possible d’ingrédients. Dans l’idéal, acheter des produits bruts à cuisiner.
  • Cuisinez vous même les aliments de base plutôt que d’acheter des plats déjà transformés. Vous y ajouterez moins de sel, sucre et graisse.
  • Pour vos achats récurrents, achetez toujours les mêmes produits. Regardez l’étiquette et posez vous les bonnes questions lors d’achats inhabituels.
  • Le prix ne doit pas être un facteur de choix, mais plutôt un facteur d’achat ou non du produit. Il vaut mieux acheter moins de meilleure qualité que de vous gavez de produits discount de mauvaises qualités.

Articles en rapport :

Et vous, quelles sont vos difficultés rencontrées en rapport avec vos courses alimentaires?

 

Courses alimentaires : Gagner du temps et manger sainement
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *