supermarchéDans les articles précédents, (4 informations à rechercher sur l’emballage et tout ce que l’étiquette ne nous dit pas) nous avons vu qu’un produit alimentaire, son emballage, son conditionnement, peuvent être une source précieuse d’informations. Une fois cela digéré, il nous faut établir une méthode simple pour décider quoi acheter. Je vous livre donc ici une méthode assez simple.  Chacun est libre d’y apporter des remarques, informations complémentaires, critiques puisque bien entendu, cette méthode peut encore évoluer.

Pour choisir un produit alimentaire, nous allons donc nous poser quelques questions. Ces interrogations vont permettre de déterminer si le produit alimentaire est sain. L’idée n’est pas nécessairement d’acheter que des produits sains, mais de savoir également lorsque l’on fait un écart.

Combien d’aliments sont présents dans la liste et sont-ils tous nécessaire ?

De part cette question, le but est de favoriser les produits les plus bruts possibles. Tout ce qui est transformé a tendance à voir des aliments indésirables rajoutés comme le sel, des arômes artificiels..Etc.

Une analogie assez simple : Le nombre de plat à la carte d’un restaurant. Il nous renseigne indirectement sur le côté fait maison. Un restaurant proposant deux entrées, trois plats et 3 desserts a plus de chance de cuisiner maison qu’une brasserie au choix presque illimité.  Ainsi plus le nombre d’ingrédients d’un produit est faible et plus il  y a de chances que ce produit soit correct. 

Alors bien entendu, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Si vous êtes entrain de choisir de la charcuterie, évidemment ce n’est pas bon pour la santé. Mais entre deux charcuteries identiques (exemple : deux patés de campagne), le produit à choisir si vous tenez à en acheter est celui qui contient le moins d’ingrédients possible.

La deuxième partie de cette question concerne les ingrédients en eux même. Sont-ils tous nécessaires ? Autrement dit, si vous aviez pu cuisiner le produit alimentaire vous même auriez vous mis les mêmes ingrédients. Je suppose que vous cuisinez rarement avec de l’amidon de mais, du dextrose, ou encore E350, E255..etc. Evitez donc autant que possible tous les produits transformés qui contiennent des ingrédients autre que des aliments de base (viande, légume, fruit, épice et aromate naturel).

Combien de sucres différents sont présents ?

Si vous respectez ces deux précédents points, vous avez en général éliminé une bonne moitié des produits. Mais on peut corser encore un peu en s’attardant sur les sucres. Quels sont-ils et surtout en quelle position ? Les sucres sont généralement des aliments qui se finissent par le suffixe ‘ose’. Ainsi le Glucose, le fructose, le dextrose, lactose, liste à laquelle on peut rajouter le maltodextrine, l’amidon, le sirop de maïs. Ainsi, vous pouvez améliorer votre sélection, en éliminant les produits qui contiennent trop de sucre. À produits équivalents, choisissez de préférence celui qui a le moins de sucres. En cas de doute, référez vous au tableau nutritionnel. Ce qui m’amène aisément à ma troisième question…

 

Quel est la quantité de graisse, de sucre et de sel dans le tableau nutritionnel de votre produit alimentaire.

Là encore à produit équivalents, choisissez le produit alimentaire qui a le moins de graisses, de sucres et de sel. Vous observerez souvent que certains aliments sont en fait un simple concentré de sucres. C’est par exemple le cas des céréales pour petit déjeuner.  Il s’agit principalement de sucres rapides qui sont alors immédiatement stockés en graisse. Ce sont pour moi clairement des produits à éviter pour vos enfants comme pour vous.

 

Quels sont les éventuels labels et l’origine ?

Pour ma part et cela ne tient qu’à moi, je vous l’ai déjà dit : J’achète principalement des produits alimentaires biologiques, surtout pour les fruits, légumes, riz et pâtes.. parce que je souhaite limiter ma consommation de pesticide. Je pense, par ailleurs,  qu’il s’agit pour la plupart des cultures d’un mode de développement plus durable. J’ai conscience que le biologique ne signifie pas zéro pesticide, mais j’achète biologique parce que je pense que cela prend la bonne direction. Il est permis de penser que l’évolution du biologique sera le 0 pesticides. Je reviens sur le Biologique dans cet article. Ce n’est pas parce que c’est biologique que c’est bon et le biologique c’est quoi ?

De la même manière, je privilégie quand j’ai le choix des produits alimentaires locaux. C’est d’ailleurs là dessus qu’est actuellement centré mon attention, car je pense que je peux encore améliorer ce point dans ma consommation quotidienne. [Article à Venir][Le point sur pourquoi acheter local ici.]

Néanmoins, vous êtes libre d’avoir vos convictions et de ne pas faire comme moi quant au biologique, sans pour autant écarter les autres labels. Les AOP, les différents label sont souvent un signe d’une qualité supérieure sans pour autant être à prioriser avant tout (Un oeuf Label rouge reste un oeuf qui est pondu en batterie, pareil pour les oeufs biologiques d’ailleurs).

4 questions pour choisir rapidement un produit alimentaire

Nous avons ainsi vu qu’en quatre questions, nous pouvons commencer à cibler nos achats simplement. Bien entendu, nous pouvons aller bien plus loin et pour être honnête je vais moi même bien plus loin que c’est quatres questions. Mais il s’agit là d’une méthode que j’ai appliqué lorsque j’ai commencé à changer d’alimentation. Cette méthode est simple mais drastique, vous verrons que bons nombres de produits ne sont plus souhaitables dans vos caddies. Mais de ces questions découlent évidemment une chose évidente : plus les produits sont des produits alimentaires de bases, non travaillés et que vous allez vous même cuisiner ou simplement assaisonner, et meilleurs ils sont. Vous ne cuisinerez jamais avec autant de sels, de sucre et de graisse ajouté que les industriels, faites en l’expérience par vous même. Dans l’article suivant je sous explique comment appliquer cela progressivement à votre liste de courses. 

Les idées à retenir :

  • Choisissez le produit alimentaire qui contient le moins possible d’ingrédients
  • Cuisinez vous même les aliments de base plutôt que d’acheter des plats déjà transformés, vous y ajouterez moins de sel, sucre et graisse.
  • Dans la liste d’ingrédients, surveillez les différents type de sucre (qui finissent généralement par ‘ose’) et évitez ces produits.
  • Entre deux produits équivalents, privilégiez celui avec le moins de sucre, sels et graisse.
  • Privilégiez, si vos moyens le permettent, les produits biologiques où, à défaut, avec d’autres labels qualité. Ce n’est parfois pas plus cher de consommer Biologique, pensez à comparer les prix !
  • Privilégiez, lorsque c’est possible,  les produits alimentaires locaux.
  • Le prix ne doit pas être un facteur de choix du produit, mais plutôt un facteur d’achat ou non du produit. Il vaut mieux acheter moins de meilleure qualité que de vous gavez de produits discount de mauvaises qualités.

Articles en rapport :

Et vous, quelles sont les autres questions que vous vous posez ? Quelles sont vos difficultés rencontrées en rapport ?

Comment choisir rapidement un produit alimentaire ?
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.