phytosanitaireComme nous l’avons vu dans l’article consacré au biologique, nous ne pouvons pas résumé le biologique à zéro produit phytosanitaire. Une liste restreint de pesticides en principe d’origine naturelle reste autorisée. Prenons ici le temps d’avoir une réflexion la dessus. En effet, si vous changez d’alimentation pour une alimentation quasi exclusive Agriculture biologique, vos proches risquent de vous faire des remarques. C’est également le cas avec l’agriculture conventionnelle qui essaye régulièrement de semer le doute dans l’esprit du consommateur. Il est important d’avoir quelques notions en tête pour ne pas se laisser vite décourager. 

Biologique = sans pesticide ?

Nous l’avons vu dans cet article. Cette affirmation n’est pas vraiment vraie. Comme tout producteur, l’agriculteur biologique cherche à nourrir sa production et à la protéger. C’est le rôle de tout agriculteur. En agriculteur biologique, le choix de produit sera beaucoup plus restreint. Pour la plupart, il ne s’agira que de produit d’origine naturelle.

L’agriculture biologique interdit effectivement les produits (pesticides, engrais..Etc) d’origine chimique mais n’interdit en aucun cas d’utiliser des pesticides naturels. Par ailleurs, une liste de produit est autorisée. Les lobbys travaillent durs pour allonger perpétuellement cette liste.

Des pesticides naturels ?

Alors évidemment, lorsque l’on associe pesticide et naturel on perd une partie de la population puisque cela paraît un non-sens. Il faut comprendre par là, que la nature a créé des pesticides ou du moins que nous savons créer des pesticides à partir d’élément provenant de la nature. Par exemple : l’huile de neem qui est obtenu en pressant les fruit d’un arbre appelé le margousier. Il n’en reste pas moins que ce sont des pesticides qui ont donc la faculté de tuer des organismes vivants (selon les produits les insectes, les champignons, les parasites ou encore les herbes)… ce qui in fine ne doit pas forcément être très bon pour notre santé. Je n’ai à ce jour pas de précision sur cette toxicité (je n’ai pas encore pris le temps de chercher) mais il y aura des précisions sur ce point dans cet article [Le point sur les pesticides autorisés en agriculture Biologiques][Lien à Venir].

 

Mieux vaut 15L/100km ou 5L/100km ?

Mais nous pouvons aller encore un peu plus loin. Je vous le répète souvent, il faut s’informer un minimum pour obtenir les connaissances nécessaire à être et rester en bonne santé. Mais il faut aussi s’informer pour ne pas se laisser manipuler.

Alors oui il y a des pesticides autorisés mais selon vous, quelle voiture est la moins néfaste à votre santé : Une voiture qui consomme 15L/100km ou 5L/100km ? Selon vous aurions nous pu passer à des voitures électriques si nous n’avions pas imposé de réduire les émissions ? 

C’est la même chose avec bio et non bio. Le bio a l’avantage d’être encadré et d’aller dans le bon sens. Il peut probablement encore être amélioré vers encore moins de pesticide. Mais c’est un très bon premier pas. Par ailleurs, je suis persuadé qu’un bon nombre d’agriculteurs ne se contentent pas des normes encadrant le bio. Mais qu’ils vont bien au delà dans leur démarches de respect de l’environnement et de leurs consommateurs en supprimant la totalité des produits chimiques lorsqu’ils le peuvent. Mais il faut rappeler qu’un agriculteur fait fasse à des changements climatiques et que son but premier est d’obtenir une production. 

Continuer à Avancer

Cela ne m’étonnerait pas que dans quelques années le label Biologique évolue ou au contraire qu’une nouvelle norme encore plus contraignante apparaissent. C’est d’ailleurs ce qui se passe pour les normes de pollution des voitures, il a fallu commencer par une norme aujourd’hui totalement obsolète pour avancer vers des normes de plus en plus contraignantes. C’est en allant de l’avant que l’on continue à avancer et à aller plus loin. L’objectif des campagnes anti-bio est simplement de stopper un mouvement qui va faire perdre plusieurs milliards à certaines entreprises.

Donc oui il y a une autorisation pour certains pesticides, mais pour autant est ce que tous les agriculteurs en utilisent ? Aller voir votre maraîcher bio du coin si vous souhaitez obtenir la réponse. Achetez à des agriculteurs de proximité qui saurons vous dire quels produits ont été traités et pourquoi ! Je vous assure c’est un plaisir de savoir qui est derrière les produits que vous consommez. C’est bien plus valorisant que de simplement se réfugier derrière un label. Par ailleurs, résumer l’agriculture biologique à la question des pesticides est dommage. C’est oublier qu’au final le principal de la démarche est de s’inscrire dans le côté durable avec le respect des sols, de l’eau et des animaux.

Les idées à retenir :

  • L’inscription agriculture Biologique ne signifie pas ‘cultivé sans aucun pesticide’. Les pesticides naturels étant autorisé en agriculture biologique.
  • Pour autant, les voitures ne sont pas passées à l’électrique sans une réduction progressive des consommation de carburants. C’est la même chose pour l’alimentation. 
  • Votre maraîcher du coin vous renseignera probablement mieux sur quels produits il n’a pas traité, et combien de fois et pourquoi pour ceux qu’il a traité. 

 

Articles en rapport :

Et vous que pensez vous de l’agriculture biologique ? Quels sont les freins qui vous empêche d’en consommer ? 

Réflexions sur les pesticides en Biologique
Étiqueté avec :    

2 avis sur « Réflexions sur les pesticides en Biologique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.