AMAPDans un article précédent, je vous donnai 8 raisons de faire confiances aux AMAP. Les AMAP ou Association pour le maintien de l’agriculture paysanne constituent effectivement un mode de consommation intéressant. D’abord, parce que leur rôle est de mettre en relation sans aucun autre intermédiaire les producteurs locaux (le plus souvent biologiques) avec les consommateurs des environs. Mais aussi et surtout parce que cela vous oblige en quelque sorte à manger des légumes. Si vous en êtes au début de votre changement alimentaire, elles répondront en tout point à votre demande. Pour ma part, je suis resté fidèle à mon panier AMAP quatres années consécutives. 

4 années de panier AMAP

Lorsque nous avons changé notre alimentation, nous avons été séduit par le principe de l’AMAP. Avoir des légumes biologiques locaux variés est en effet une jolie promesse. Car ces légumes sont difficilement trouvables en supermarché. Il y a quatre ans, le rayon des légumes biologiques étaient minimes. Pour l’essentiel, il s’agissait de produit sur-emballé en provenance d’Espagne. Bien loin de ce que nous recherchions. 

Alors lorsque ma faculté dentaire a mis au point un partenariat pour recevoir des paniers AMAP, nous n’avons pas hésité une seconde. Et nous y sommes resté fidèle plus de 4 années. Toutefois, nous avons résilié il y a quelques mois notre abonnement. Pour être totalement transparent avec vous, je vous donne donc dans cet article les raisons de ce choix. 

Néanmoins, sachez que ce n’est aucunement pour vous dissuader. Bien au contraire. Il s’agit réellement d’un concept intéressant. Il ne répondait tout simplement plus à nos besoins. 

Nos habitudes de consommation évoluent. 

Lorsque j’ai souscris notre panier AMAP, je faisais quasiment exclusivement mes courses en grande surface. Le panier AMAP m’apportait donc ce que mon magasin ne pouvait pas m’apporter :

  • Des produits locaux, biologiques et en direct du producteur.
  • Autrement dit, des produits pleins de vitamines puisqu’ils ont été cueilli à la dernière minute avant d’être envoyé. 
  • Des aliments qui n’ont pas voyagé depuis l’autre bout du monde.
  • Des emballages à minima et  en papier recyclé. 
  • Et surtout, des investissements qui font vivre les personnes à proximité de chez moi. 

Mais aujourd’hui, mes habitudes de consommation évoluent. Je fréquente de moins en moins les grandes surfaces pour me recentrer vers les marchés, les halles et quelques magasins spécialisés. Je trouve au marché ce que me procurait le panier AMAP : des produit locaux, biologique et encore plus en direct du producteur. 

Une étape en plus dans mon parcours de consommation

Le fait de devoir aller chercher mon panier est devenu une contrainte. En effet, le jour est fixé. Il faut donc s’organiser pour aller chercher le panier le jour en question. Avec mon travail, cela devenait de plus en plus difficile. Mais ce n’est pas tout. J’étais dans tous les cas obligé d’acheter des légumes, fruits ou fruits secs complémentaires. Donc aller chercher le panier devenez une étape en plus alors que je peux tout acheter au même endroit. Nous avons revu notre organisation de sorte de perdre le moins de temps possible. En effet, rendre efficient la gestion du quotidien permet de consacrer son temps à autre chose. Le panier AMAP nous faisait donc perdre en efficience. 

La réduction des déchets

Oui je sais cela vient en opposition avec ma première partie qui ventait la réduction des déchets faites par le panier AMAP. Mais il faut comprendre que plus on avance et plus on a envie d’avancer. Effectivement, comparé à la grande distribution, il est évident que le panier AMAP génèrent bien moins d’emballage. Néanmoins, il y a tout de même généralement des sachets en papier pour chaque type de légumes. Ce n’est pas grand chose, mais cela contribuait à augmenter nos déchets. J’ai donc souhaité diminuer ces sacs. 

Toutefois, cela ne doit pas nécessairement être un frein pour vous. Tout d’abord, cela dépend où vous en êtes dans votre réduction des déchets. Si vous n’avez pas encore commencé, vous aurez probablement bien d’autres étapes avant d’en arrivé à arrêter le panier AMAP pour les déchets qu’elle génère. Par ailleurs, vous pouvez également récupérer vos sacs papiers et les donner à des producteurs sur les marchés. 

Le manque de variété

La vraie raison qui nous a fait arrêté le panier AMAP, c’est le manque de variété. Il nous est par exemple arriver de manger chaque semaine du panais où des poireaux. Ou encore de recevoir plusieurs semaines de suite 1 kg d’oignons. Ce qui est paradoxal c’est qu’une des raisons pour lesquelles nous avons pris le panier AMAP, c’était au début pour son apport en diversité. En effet, nous avons découvert des légumes que nous n’achetions habituellement pas. Mais là encore, nous avons évolué. Si à l’époque je m’intéressais peu à l’alimentation, 5 ans ont passé. Je me suis formé, j’ai lui beaucoup de choses. Autrement dit, le panier AMAP ne m’apporte plus la diversité que je souhaite. Mais vous voyez là encore, que si vous êtes en début de changement d’alimentation. Le passage par le panier AMAP peut être une bonne première étape. 

Le fait de tout recevoir en même temps

Le deuxième problème vient du fait que vous recevoir votre panier pour une semaine en une fois. Autrement dit, si vous ne voulez pas perdre les vitamines précieuses de vos légumes, il vous faut cuisiner et manger rapidement. Lorsque j’ai souscrit le panier AMAP, je finissais mes études. J’ai pu adapter mes horaires de manière à me libérer du temps pour cuisiner le panier dès réception. Mais cela n’a plus été le cas rapidement. Aussi, il arrivait que nos légumes traînent d’une semaine sur l’autre. lorsque vous voyez progressivement vos légumes faner, vous comprenez que vous êtes loin du produit frais pour lesquels vous avez signé. Il m’est même arrivé de mettre directement au composteur certains légumes. Là j’en été arrivé au comble du comble. Acheter pour jeter… c’est une chose impossible dans mes valeurs de consom’action. Je préfère donc maintenant approvisionner plus régulièrement en petites quantités.  

Parce qu’il y a eu un laissé aller

Cela est spécifique à notre AMAP. Un laissé aller s’est progressivement fait sentir. Il manquait des légumes, la livraison n’était pas faite au bon endroit..Etc. Je pense que notre panier AMAP a été victime de son succès et n’a pas su suivre la demande. 

Au début nous connaissions la veille le contenu du panier sur le site internet de l’AMAP. Cela était pratique puisque çà me permettait de chercher des recettes et de faire mes courses en fonction. Je passais chercher mon panier en même temps que mes courses. Lorsque je rentrais, tout était prêt pour la cuisine. Mais lorsque l’on ne connait pas le contenu du panier, cela complique l’organisation et fait perdre du temps. 

Les idées à retenir :

  • Les AMAP mettent en relation des consommateurs avec les producteurs locaux sans autre intermédiaire. 
  • C’est surtout parce que nous faisons évoluer notre mode de consommation que l’AMAP ne nous correspond plus.
  • Néanmoins, lorsque vous mettez en place le changement d’alimentation vers plus de naturel, l’AMAP est un atout indéniable. Elle vous décharge d’acheter une grosse partie des légumes et vous permet de vous concentrez sur d’autres changements. 

Articles en rapport :

Toi aussi, tu as arrêté ton AMAP, dis nous pourquoi ? 

 

Pourquoi nous avons arrêté notre panier AMAP
Étiqueté avec :                    

2 avis sur « Pourquoi nous avons arrêté notre panier AMAP »

  • 19 décembre 2017 à 23 h 55 min
    Permalien

    As tu testé le day by day de Lille ?

    Répondre
    • 20 décembre 2017 à 9 h 11 min
      Permalien

      Je l’ai testé.. et globalement le magasin ne réponds pas aux évolutions que je recherche. Bon nombre de produit arrive dans un gros seau en plastique. A choisir, je préfère acheter sans vrac mais en bocal en verre. Le poids du verre pollue plus pendant le transport, mais je ne souhaite plus encourager la production du plastique.
      Le coté intéressant est qu’il récupère les bocaux pour les remettre en service. Mais ils vendent également tout un tas de chose donc nous pouvons nous passer pour revenir à des produits de base. Quitte à aller au Day by Day, je préfère aujourd’hui aller aux Halles de Wazemmes. En gros, on est donc sur une initiative hyper intéressante d’un point de vue réduction des déchets, un peu moins intéressante sur le côté alimentation saine.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.