emballageAprès une pause liée à la naissance de mon fils, je reprends la rédaction des articles. Cette fois, nous allons commencer à entrer dans les connaissances qui nous permettent devenir des consommateurs responsables. Lorsque nous savons la déchiffrer, l’étiquette ou l’ emballage d’un produit est une source d’informations importantes. Elle permet de cibler et/ou sélectionner rapidement le produit à acheter. Nous verrons les différents points à regarder avant l’achat d’un produit. Je les cite par ordre d’importance, c’est donc dans cet ordre que j’analyse l’ emballage. Et cela va vous aider à vous construire des méthodes d’achats.

Je précise donc d’emblée et je le répète :  il s’agit ici de mon mode de décision personnel et cela n’est peut-être pas adapter à tout le monde. Voilà pourquoi je choisis le biologique en deuxième point et l’origine en troisième point décisionnel.  Cela peut choquer certaines personnes qui auraient placé l’étiquetage nutritionnel avant. Pour mieux comprendre, je ne suis pas dans une optique de régime (perte de poids, ou régime spécial imposé par le médecin). Mais je suis dans une démarche de mieux manger pour rester en bonne santé. Je considère également les aliments que j’achète comme des investissements dans l’avenir.

Enfin cet article sert donc de préalable à celui-ci. 4 questions pour choisir rapidement un produit en supermarché où j’explique comment choisir les articles en fonction de l’étiquettes.

1/ :  La liste des ingrédients

La seule chose importante à connaître sur cette liste est que les aliments sont classés par ordre d’importance décroissant. Cela signifie que plus l’ingrédient est présent en grande quantité et plus son nom est cité dans les premiers.

Exemple : Un produit qui contiendrait 2% de sel ,  90% de pulpe de tomate et 8% de sucre verrait sur son emballage la liste d’ingrédients : Pulpe de tomate, Sucre, Sel.

Il arrivent même parfois que les proportions soient indiquées comme ceci : Pulpe de tomage 90%; sucre 8%; Sel 2%. Une des idées de base est de favoriser les produits ayant peu d’ingrédients. 

2/ Les Labels

Deux label présents sur l’ emballage doivent retenir votre attention :

  • Le label Agriculture Biologique : Pour moi, il n’y a pas à polémiquer et tergiverser, cela s’impose comme une évidence. Les fruits, légumes et féculents, bref les produits de base, c’est Biologique. Mais attention, il y a Bio et Bio. Pour en savoir plus sur mon point de vue sur le label agriculture biologique : Je vous envoie vers cet article consacré au bio pour savoir pourquoi. Biologique et Biologique
  • Le Label Bleu Blanc Coeur qui représente actuellement l’une des meilleurs démarches santé en terme d’alimentation.  [Lien à Venir][Qu’est ce que le Label Bleu Blanc Coeur]

D’autre label existe, voici l’article qui les reprends. [Lien à Venir][Les différents Labels et leur signification]

Toutefois, cela fait déjà 4 ans que j’ai commencé à modifier mes habitudes de vie. L’objectif est de me diriger vers un mode de consommation que j’estime plus sain et plus responsable. Cela s’est fait progressivement et acheter ‘bio et bleu blanc coeur’ n’a pas été ma première démarche. Si vous débutez, vous ne pouvez pas tout changer du jour au lendemain. Pour une question de budget mais aussi parce changer ses habitudes ne se fait pas en une semaine. Cela peut donc, dans un premier temps, ne pas être un point essentiel pour vous. Il vous faut moduler cette arbre décisionnel en fonction vos priorités. Par contre, ne pas avancer sous prétexte que cela coûte plus cher est un leurre. Il y a de nombreuses choses à faire avant d’arriver à un stade où cela coûte plus cher. La malbouffe est loin d’être gratuite.  [Lien à Venir][Article : Ca coute cher]

3/ L’origine

La plupart du temps, l’ emballage met en avant l’origine de produit. C’est en effet souvent un argument de vente lorsque l’origine est louable. Bien évidemment, lorsque vous peinez à trouver l’information, c’est que l’origine est douteuse. Je favorise toujours entre deux produits l’origine la plus proche de chez moi. Je préfère donc consommer local lorsque c’est possible, français sinon, puis union européenne et hors union si je n’ai pas le choix. Pour savoir pourquoi et connaitre les quatres raisons de consommer local :   [Lien à Venir][Article Consommons local]

Néanmoins, je reste raisonnable. J’habite à côté de Lille, donc de toute évidence, acheter un fruit exotique local ou français est compliqué. Je ne peux qu’acheter étranger et je vous rassure je ne m’en prive pas parce c’est étranger. A l’inverse, si je veux acheter du porc, je sais que la France est un bon producteur. S’il n’y a pas de Porc Français au moment ou je fais mes courses, je n’en achète pas. Je ne vois pas pourquoi j’encouragerai des sociétés à importer du Porc lorsque nous pouvons le produire. Cela a notamment été le cas en juillet 2015. Les éleveurs ont refusé de vendre leur viande au dessous d’un certain seuil. Certaines entreprises ont décidé d’aller au moins cher et d’acheter étranger. il était, le temps d’une quinzaine de jour, très difficile de trouver du Jambon issu de porcs Français par exemple. Je n’en ai donc pas acheté. 

4/ L’étiquetage nutritionnel

L’étiquetage nutritionnel est relégué en quatrième position. En effet, avec un peu d’expérience, vous avez déjà une bonne idée du produit avec la liste d’ingrédient. Toutefois, au début de mon changement d’alimentation, je regardais énormément ce tableau qui a le mérite d’être assez complet. Presque tout dans ce tableau peut avoir de l’importance. Il est d’’autant plus important si vous suivez un régime spécial recommandé par votre médecin (Sans sel, Sans sucre, Etc). Il vous aide aussi si vous souhaitez perdre du poids en contrôlant vos apports quotidiens. Pour ne pas alourdir trop l’article, je lui consacre un article complet. Tableau Nutritionnel 

 

Nous avons ici vu des éléments essentiels de l’emballage qui se révèlent décisif dans un processus d’achat orienté santé. Nous verrons dans l’article suivant, tout ce que l’étiquette ne nous dit pas. Tout ce que l’étiquette ne nous dit pas

Levons tout de suite une caricature de mes propos. Limiter sucre, sel et gras, ne signifie pas ne plus rien manger. Ces informations vous permettront trancher entre deux produits presque identiques. Dans un premier temps, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut manger de tout en petite quantité mais beaucoup de fruits et légumes. Bien entendu, si vous voulez aller plus loin pour votre santé, il vous faut supprimer une très très grosse partie des produits industriels pour revenir à des aliments bruts que vous cuisinez. En effet; vous ne mettrez jamais autant de sels et de sucres que dans des produits tout prêt. Mais si vous ne le pouvez pas (ou plutôt si ne le voulez pas), faites déjà l’effort de sélectionner vos produits en fonction de ces quelques recommandations.

 

Les idées à retenir :

  • L’ emballage constitue une source d’informations importantes pour peu que l’on sache quoi rechercher. 
  • Dans la liste d’ingrédients, les ingrédients y sont indiqués par ordre d’importance décroissant.
  • Pour les produits de base, le label Agriculture Biologique reste une avancée même si l’on peut encore l’améliorer. Notre choix doit donc s’orienter vers ce type de produit.
  • Lorsque c’est possible, consommer des produits locaux contribue directement à votre santé.
  • Le tableau nutritionnel vous donne des informations pertinentes pour choisir vos produits, pensez à y jeter un oeil.
  • Une des bases de l’alimentation : Manger de tout en petites quantités, et des fruits et légumes en grosse quantité.
  • La cuisine Maison fait à partir de produits bruts est la meilleure pour votre santé. 

Articles en rapport :

Et vous, quelles sont vos problématiques en rapport avec le tableau nutritionnel ?

4 Informations de l’emballage à rechercher
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.